Rechercher
  • Cipo

UNE PHOTO DE L’OVNI DE CALVINE ENFIN PUBLIÉE !



Le samedi 4 août 1990, à Calvine en Écosse, vers 21 heures, 2 randonneurs prennent 6 photographies couleur d’un objet métallique volant inconnu, en forme de diamant, d’une taille estimée à 100 pieds, décrit comme planant avec un faible bourdonnement pendant une dizaine de minutes, tandis que des avions de chasse passent au loin. Ensuite, l’engin aurait alors accéléré à la verticale à forte vitesse pour disparaître.

Les randonneurs donnent les clichés au journal Daily Record, qui sont transmis à la défense Britannique. Ces clichés ne seront jamais publiés ni rendus aux témoins.

Plus tard, Nick Pope, ancien membre du secrétariat à la Défense évoque ce dossier, déclare que les analystes du bureau britannique des ovnis avaient conclu à l’authenticité des photos et à la présence d’un engin volant de nature inconnue. L’événement aurait même généré des tensions entre services anglais et américains, chacun s’accusant d’utiliser un prototype secret. Nick Pope affirme également avoir affiché un agrandissement photo de l’ovni dans son bureau, avant qu’on lui impose de le retirer. À ce jour, il précise ne pas pouvoir en dire plus.

En 2021, le ministère de la défense britannique prolonge de 50 ans le secret-défense sur l’affaire de Calvine, laissant peu d’espoir d’obtenir de nouvelles informations.

La situation vient de rebondir, car le Docteur David Clarke, professeur à l’Université Sheffield Hallam, est parvenu à retrouver une des photos, via l’ancien attaché de presse de la RAF Craig Lindsay, qui en avait gardé une copie (la diffusion est autorisée car seuls les noms des témoins sont considérés classés). Il la montre ici avec l’enveloppe du courrier reçu :







CRÉDITS PHOTOS : David Clarke / Craig Lindsay / UAP Media UK / Sheffield Hallam University.



ANALYSE TECHNIQUE :

Andrew Robinson, photographe à Sheffield Hallam University, nous livre ici une première analyse technique :

https://drive.google.com/file/d/1tWMZ232qgDE6Tru7jwgG-nsqoeQZpIm3/view

Les grandes lignes de ses premières conclusions :

- La photo présente un paysage avec des collines, de la végétation et une clôture de barbelés.

- Au centre de la photo dans le ciel figure un présumé objet volant en forme de diamant. Quelques légères variations de tonalité sont visibles sur sa longueur. Une ligne sépare sa longueur avec la surface supérieure plus claire que sa face inférieure. L'éclairage de cet objet est cohérent avec l'éclairage couvert diffus de l'ensemble de la scène.




Des zones de tonalités plus claires sont notables à chaque extrémité de l'objet. À l'extrémité droite, où les surfaces supérieure et inférieure se rejoignent, se distingue une forme circulaire en forme de "nez". Aucune fumée ou émanation n’est vue autour de l'objet.




- L'avion volant au-dessous et derrière l'objet non identifié se déplace de droite à gauche et, de sa position par rapport au paysage derrière, il semble voler à une hauteur relativement basse. Un léger flou suggère que l'avion se déplace à grande vitesse. Bien qu'il ne soit pas possible d'identifier clairement l'avion (en raison de sa distance par rapport à la caméra, du léger flou dans l'image et du grain du film), sa silhouette est conforme à celle d'un jet Harrier.

L’analyste cite aussi quelques détails concernant le premier plan, l’arrière-plan, l’appareil photo utilisé et la texture du papier du cliché. Il déclare ne pas déceler de trace de manipulation ou de trucage, concluant à une photo authentique.


Avons-nous donc ici une des meilleures photos d’ovnis comme certains l’envisagent ?

Plus d’éléments s’avéreraient utiles : comparaison avec d’autres analyses graphiques, les récits des témoins (sous condition qu’ils soient vivants et acceptent de parler), les 5 autres photos détenues par la défense britannique (ou tout autre élément qu’elle accepterait de communiquer)…

À ce stade, 3 hypothèses sont ouvertes :

- Phénomènes naturels : des reflets sur un plan d’eau (thèse non prouvée lancée par le debunker Mike West) ou un cerf-volant (également une supputation non étayée). Dans ces cas, on pourrait se demander pourquoi les autorités britanniques auraient décidé de classifier le dossier jusqu’aux années 2070.

- Un prototype secret anglais ou américain : les partisans de cette hypothèse ne la démontrent pas.

- Un engin non terrestre.

Si les descriptions des témoins et la photo s’avèrent fiables, les caractéristiques d’un tel aéronef ne sont pas compatibles avec l’aéronautique connue. La forme en diamant est particulièrement atypique et non usitée en aéronautique pour des raisons aérodynamiques évidentes. Le vol stationnaire ou planant suivi d’une accélération fulgurante est également une caractéristique officiellement non reproductible pour un aéronef classique et faisant partie des « 5 observables » définis par Luiz Elizondo dans les cas d’ovnis.

Les cas d’ovnis en forme de diamant sont rares dans les chroniques ufologiques. Parmi les affaires marquantes, celle de Cash-Landrum peut être rappelée :



Crédit vue d’artiste : Steve Baxter.


Le 29 décembre 1980, Betty Cash, Vickie Landrum et son petit-fils Colby circulent en voiture quand ils aperçoivent un objet volant en forme de diamant lumineux se poser sur une route texane aux Etats-Unis. Selon leurs déclarations, l’engin émet des flammes par une sorte de tuyère et leur bloque le passage. Les passagers sortent, ressentent une forte chaleur et retournent dans leur véhicule. L’appareil s’éloigne, alors soudainement suivi par une vingtaine d’hélicoptères noirs. Les jours suivants, l’état de santé de Betty Cash, qui s’est approchée le plus de l’objet, se détériore : brûlures, vomissements, diarrhées, pertes de cheveux. Les deux autres témoins sont affectés dans une moindre mesure. L’hôpital diagnostique des irradiations (ces faits vérifiés par les certificats médicaux). Les victimes portent plainte contre l’État, mais elles sont déboutées, faute de pouvoir apporter la preuve qu’elles ont été victimes d’une expérience militaire, en dépit de la ressemblance des hélicoptères avec des Chinook CH47.

S’agissait-il d’un prototype secret ou d’une poursuite d’ovni par l’armée ? Quoi qu’il en soit, il demeure assez rare que des témoins soient ainsi blessés à l’approche d’un d’ovni. Cette affaire a mobilisé beaucoup de chercheurs.

Pour revenir à l’affaire de Calvine, celle-ci contient des éléments paraissant solides, et qui mériteraient de plus amples investigations. À suivre…


Quelques liens pour plus d’information :

- Les détails et l’analyse d’UAP MEDIA UK (bravo pour les résultats de cette investigation)

https://www.uapmedia.uk/articles/calvinerevealed

- Emission Explorer Lab d’août 2022 consacrée au sujet :

https://www.youtube.com/watch?v=hgoXbDhyRic

- Un article de news.com

https://www.news.com.au/technology/science/space/the-calvine-photo-worlds-best-ever-ufo-image-revealed-after-30-years/news-story/71bb03c3aef016ffbfab895cbdde3c25


1 223 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Baptiste Friscourt (animateur de la chaîne YouTube Explorer Lab, reconnue pour son suivi assidu et approfondi de l’actualité ufologique internationale) vient de publier une récente interview de Lue El

CIPO.jpg

Collectif d'Intervenants sur le Phénomène Ovni,

nous nous sommes rassemblés autour d'une déclaration commune