Rechercher
  • Cipo

Un texte de Claude Lavat :

Voici la suite à l'article précédent de la "Lettre ouverte envoyée au Président SARKOZY" par Claude Lavat que nous remercions beaucoup, pour le CIPO. La "coopération" de Claude avec la DGA dont nous joignons le logo (partagé aussi par notre ami) montre bien l'intérêt porté pour le phénomène OVNI par ces "hautes instances". A partager sans modération !


Chronologie des évènements :


Début octobre 2009, un ami ufologue me propose de rencontrer un membre « éminent » de la DGA.

Le rendez-vous se tient peu après dans une brasserie le "Sequoia" avenue Charles de Gaulle à Paris. JFB mon ami ufologue me présente à GS visiblement son patron, lequel me propose d’exposer mes recherches concernant le phénomène Ovni ceci sans aucun engagement de ma part. Il argue que cela intéresse vivement la DGA qui dispose selon ses dires de moyens financiers et "autres" pouvant être utiles dans la poursuite de mes travaux. J’accepte le principe de cette coopération dont nous retenons les modalités pratiques :

Les réunions se tiendront à l’ENSTA Boulevard Victor à Paris - ma voiture pourra se garer dans le parking privé de l’ENSTA rue d’Issy - de préférence les samedis matins, l’école étant alors désertée par le personnel enseignant et les étudiants, environ 2 à 3 fois par mois de 2009 à 2012.


Les sujets que j’exposerai selon mon programme qui fut accepté porteront essentiellement sur les thèmes suivants :


1/ propagation de certains ovnis versus leur "propulsion"

Observation et exposé de ma théorie de "l’Effet Dopler Symétrique" dont les effets sont aisément observables et quantifiables par analyse des échos des signaux émis par le radar GRAVES, réseau de surveillance militaire conçu par l’ONERA et exploité par la DGA.

GS m’informe que les effets prévus par ma théorie ont déjà été observés et enregistrés des centaines de fois par les opérateurs du système GRAVES, mais rejetés car étant incompréhensibles dans le cadre de la physique en vigueur. Ils furent donc attribués à un défaut de l’émetteur du système : "En France, quand on sort du dogme, on met à la poubelle !"

2/ Effets relevant de la physique relativiste : il s’agit d’effets possiblement engendrés par la valeur élevée de l’énergie semblant portée par le phénomène.

Le dispositif proposé est fondé sur la mise en évidence de la déviation de la lumière d’un faisceau laser même de faible puissance (1mW) ainsi que les aberrations optiques fréquemment observées sur les images enregistrées par les caméras de surveillance des centrales nucléaires survolées par un drovni (néologisme je j'ai créé à l'occasion des survols de centrales nucléaires en 2011-2012). Ces effets de déformation de d’espace-temps sont une application directe de la théorie de la Relativité Générale (lentilles gravitationnelles). Pour mettre en évidence cet effet, je propose un dispositif optique relativement simple pouvant être installé dans d’éventuelles futures stations d’observation.

3/ Influence sur la gravité locale (effets observés et enregistrés lors de la mise au point en 1972 de mon système "Locsiasol" sur l’aéroport d’Orly alors survolé par un Ovni (vitesse 6000km/h mesurée par le radar d’approche surveillant la piste 26-08).

4/ Physique quantique :

Afin de quantifier les effets prévus par ma théorie des Champs Neguentropiques et du Néguentron ©, je proposai d’enregistrer et d'analyser la suite des nombres délivrés par un GNA équipant les stations d’observation dont je proposai la conception et le déploiement sur l'ensemble de notre pays.

5/ Réseau de surveillance :

Début 2010, je proposai l’installation de stations de surveillance structurées en réseau autour d’une station de gestion technique centralisée.

Alors que j’envisageais modestement un réseau de 10 stations dont j’avais estimé les coûts de réalisation et d’exploitation-mise au point pour une durée de 2 ans, on m’informa que la question financière n’étant pas un obstacle, le projet serait prévu pour une durée de 10 ans à raison d‘une station par département et porterait le nom de "Mission Simon Goulart"... Lors de la réunion suivante on m’annonça le lancement de l’opération et l’on me proposa le logo du projet (photo de présentation).


J’avais espéré au minimum participer à la conception détaillée, aux essais-mise en service du projet... Il n’en fut rien et les réunions du samedi prirent soudainement fin en juin 2012.

M’étonnant de cet état des choses j’en fis part à M Laurent Collet Billon le DGA à cette époque par courrier du 15/02 /2015.


Ne pouvant me déplacer aisément (handicap physique suite à des AVC) je reçus à mon domicile de Montgeron la visite du chef du service de la sureté intérieure de la DGA, accompagné de son adjoint. J'exposai à ces personnes l’affaire en détail en leur montrant les documents écrits que j’avais conservés et en leur laissant notamment le draft du compte-rendu d’une de ces nombreuses réunions, document manuscrit que GS avait oublié sur la table de réunion. Cette "précaution" de ma part attestant sans équivoque la présence effective de ce personnage aux réunions précitées. Tous ces documents furent enregistrés sur le smartphone de mes visiteurs.

Alors qu’en déduire ? J’émets les hypothèses suivantes :


a/ J FB et son patron GS sont 2 escrocs s’étant emparé de mon travail pour le vendre à une officine peut-être américaine ?

J’avais en effet pu faire vérifier par des amis de longue date travaillant à la CDG que les dates de certaines réunions annulées coïncidaient avec leurs voyages aux USA! (G S parlait "correctement " l’anglo-américain).

b/ La DGA a discrètement mis en œuvre mon projet en en gardant les résultats ?

c/ La DGA a mis au panier ce projet, son auteur n’appartenant pas à l’aristocratie de la "Science d’en Haut" mais trivialement à la cohorte des chercheurs de la "Science d’en Bas", les "chercheurs qui trouvent" selon Charles de Gaulle.

J’aurai tellement souhaité connaitre les résultats des observations proposées par mon projet afin évidemment de le perfectionner et en connaitre un peu plus!! de la physique instrumentalisée par nos visiteurs et surtout leurs intentions envers la peuplade qu’ils observent.


PS: il est évident qu’en cas de contestations de la part de "certaines autorités" je serai contraint de rendre publique d’autres éléments. Mais ainsi que me l’avait confié mon ami Gilles PINON : en évoquant une autre affaire "ils n’oseront pas". Je le pense aussi ; mais…


A noter aussi que suite à ma suggestion d’informer le GEIPAN de ce projet, GS me répondit "surtout pas" ! Je pensais alors assister à l’une de ces guerres tribales qui ruinent notre pays dans tous les domaines.


Pendant toute cette période je n’ai agi que comme chercheur réellement scientifique, sans aucune promesse de rémunération, sujet qui n’a jamais été abordé pendant ces rencontres et heureusement !


Claude Lavat, ovniologue depuis 60 ans

Ingénieur diplômé ESME - IAE - IBA - INPI

Médaille de l'Aéronautique

Membre du Cipo France


https://cipofrance.wixsite.com/cipofrance/post/lettre-envoyée-en-2008-au-président-de-la-république-concernant-le-phénomène-ovni

62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Interview de Jacques VALLÉE : Crash Ovni AVANT Roswell

https://www.youtube.com/watch?v=hDeKVsNfCG0 À l’occasion de la parution de son livre TRINITY: Le secret le mieux gardé, coécrit avec Paola Leopizzi Harris, Jacques F. VALLÉE a fait l’honneur au CIPO F

CIPO.jpg

Collectif d'Intervenants sur le Phénomène Ovni,

nous nous sommes rassemblés autour d'une déclaration commune