Rechercher
  • Cipo

LES ARCHIVES OVNIS EN FRANCE




Les archives concernant les signalements de Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés (PAN), aussi nommés ovnis, sont d’une importance notable pour les recherches historiques sur le sujet et leur préservation. Elles regroupent des : comptes-rendus d’enquêtes de terrain publics et privés, témoignages recueillis, procès-verbaux de gendarmerie et autres dépositaires de la loi, de pilotes et compagnies aériennes, astronomes, astronautes, spécialistes de l’aérospatial, archives de presse, analyses scientifiques d’éléments de traces physiques de ces événements : échos radar, enregistrements vidéo et infrarouges, pistes électromagnétiques, traces au sol, effets physiologiques sur les témoins…


Idéalement, dans le cadre de la recherche ufologique, ces informations devraient être accessibles à tous et dans un format pratique à consulter.

En mars 2021, le service historique de la Défense (SHD), situé à Vincennes, annonce la disponibilité d’un fond d’archives sur les ovnis (Collection OVNI – SHD GD 2007 ZMI), regroupant des procès-verbaux de gendarmerie concernant la période 1954-1983. Cette initiative mérite d’être saluée, puisqu’elle offre en théorie une large base documentaire d’étude. Cependant, dans les faits, des chercheurs ayant pu la consulter nous signalent des conditions d’accès particulièrement complexes. À ce jour, une autorisation du SHD est requise, ainsi qu’une prise de rendez-vous (fixée plusieurs mois à l’avance). Les documents ne sont consultables que sur place et ne peuvent pas être photocopiés ou pris en photo, seule la prise de note est autorisée. Par ailleurs, les personnes consultant ces documents sont astreintes à un accord de confidentialité.

Ces procédures compliquent fortement l’accès à la base de données et en réduisent son intérêt. L’interdiction de reproduction et la confidentialité requise limitent de facto la possibilité d’utiliser ces archives à des fins d’études, de recherche historique et de publication. Que ces archives soient numérisées et/ou libres de copie serait très appréciable. Nous avons demandé à des intermédiaires d’entamer des contacts afin de savoir si des solutions pourraient être envisagées.


D’autres bases documentaires sur les phénomènes ovnis en France sont disponibles en libre accès. Nous remercions toutes les personnes qui s’y consacrent, au vu de l’énorme masse de travail consistant à collecter et inventorier ces milliers de sources.


- Les ovnis vus de près. https://ufology.patrickgross.org/sys/textf.htm

Site géré par Patrick Gross, recensant des milliers de cas (par exemple environ 2200 pour la grande vague de 1954), avec les copies d’articles de journaux de l’époque, publications et comptes-rendus d’études ufologiques. Les cas sont classés en 3 catégories :

* A : Cas ayant une explication triviale certaine ou plausible ou évidente qui n'a aucune réfutation sensée, cas "expliqués".

* B : Cas pour lequel une ou plusieurs explications triviales sont tout à fait possibles, sans réfutation(s) vraiment solide(s), cas "indécis".

* C : Cas pour lesquels toute tentative d'explication triviale se heurte à des difficultés, "bons" cas.


- Base ovni France : http://baseovnifrance.free.fr/

Base regroupant plus de 3000 cas français et des dossiers d’étude sur certains événements. Un index permet d’effectuer des recherches par lieu et date.


- GEIPAN (Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés)

Organisme public rattaché au Centre National d’Études Spatiales. Il collecte et analyse les observations de PAN sur le territoire français depuis 1977.

Les cas sont classés en 4 catégories : A : phénomène parfaitement identifié / B : probablement identifié / C : Non identifié (manque de données) / D : Non identifié (après enquête). Environ 3000 cas sont publiés et disponibles sur son site Internet www.cnes-geipan.fr. Les identités des témoins sont anonymisées.

Sur le site Internet, dans la rubrique Recherche de cas, l’onglet Tous les cas permet de télécharger un fichier Excel avec un résumé synthétique d’environ 2700 cas.


- Commission technique 3AF SIGMA 2

Commission aéronautique privée, regroupant des pilotes, scientifiques et ingénieurs. Son rapport de 2021, 377 pages, comprend des études techniques de PAN français ou étrangers.


- Projet Phoenix

Base de données, alimentée par différents chercheurs et membres d’associations, regroupant plus de 30 000 documents sur le phénomène ovni, notamment d’anciennes revues ufologiques numérisées, librement téléchargeables :

http://files.afu.se/Downloads/


- ODH TV

Web TV diffusant des enquêtes de terrain, actualités, reportages et se consacrant à la sauvegarde des Mémoires de l'Ufologie Française par le biais de vidéos ou de podcasts.

http://www.odhtv.fr/


- SCEAU

Sauvegarde et Conservation des Etudes et Archives Ufologiques. Association déposant et inventoriant des archives ufologiques auprès des centres d’archives nationaux et départementaux et dans des bibliothèques publiques.

https://sceau-archives-ovni.org/?page_id=171&lang=fr


À ses bases s’ajoutent les nombreux sites internet et forums de discussion traitant d’archives et de cas historiques, ainsi que les enquêtes et publications d’associations ufologiques. Des spécialistes de l’archivage (merci pour leurs informations) signalent l’ampleur des bases documentaires. Sans compter les témoignages non rendus publics (dans leur travaux, Jimmy Guieu et Jacques Vallée estimaient que seul un témoin d’ovni sur 10 acceptait de témoigner publiquement).

Il convient d’ajouter que de nombreux documents sont soustraits à la consultation en étant placés sous le sceau du secret Défense (comme par exemple les photos de drovnis survolant des centrales nucléaires prises par des hélicoptères militaires en 2014/2015 ou la vidéo filmant des engins volants inconnus au-dessus de la centrale de Fessenheim en mai 2018). Il est également à déplorer que des obstacles administratifs comme ceux décrits plus haut soient imposés aux consultations de procès-verbaux ou que d’autres centaines de cas, dont certains datant de plusieurs décennies, ne soient pas mis à disposition dans les archives officielles.


Nous appelons à une véritable politique de transparence sur ce sujet en France. Nous poursuivons les contacts avec différents acteurs, publics ou privés, afin d’obtenir des avancées.





135 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Interview de Jacques VALLÉE : Crash Ovni AVANT Roswell

https://www.youtube.com/watch?v=hDeKVsNfCG0 À l’occasion de la parution de son livre TRINITY: Le secret le mieux gardé, coécrit avec Paola Leopizzi Harris, Jacques F. VALLÉE a fait l’honneur au CIPO F

CIPO.jpg

Collectif d'Intervenants sur le Phénomène Ovni,

nous nous sommes rassemblés autour d'une déclaration commune